Vincent Miron
(fan@vincentmiron.com)

Vincent Miron est un exemple de polyvalence. Il a gradué de l'École Nationale de l'Humour en tant qu'auteur, il fait de la scène, il a fait ses preuves comme metteur en scène, producteur et monteur vidéo. Il est capable de tout faire, sauf de se lécher le coude.

Sur scène, Vincent a un humour plutôt physique. Reconnu pour ses expressions faciales, il a bien su les exploiter dans sa carrière, sans que ça ne devienne un problème. C'est comme avoir un troisième bras. Tu veux l'utiliser de temps en temps, mais tu ne veux pas que ça prenne toute la place dans ton image.

Suivant ses influences américaines comme Dane Cook et Jerry Seinfeld, Vincent fait du stand-up pur et dur. Il passe du coq à l'âne, sans
même avertir le coq... ni l'âne. On l'a aussi souvent vu exploiter plusieurs concepts, mais maintenant, il désire se concentrer davantage sur le stand-up.

Comme concepteur de show, Vincent a fait des petits bijoux : un spectacle avec écran géant, chorégraphies en collants, et vidéos d'introductions qui ont laissé la foule sur les talons du début à la fin. Je suis d'ailleurs fier d'avoir eu mon vidéo d'introduction faite pas Monsieur Miron. Allez voir son travail sur mon site web: www.frankgrenier.com, dans la section vidéo, le premier en haut. Vous noterez la
présence de Vincent et de Jeff Bathurst dans cette vidéo!

En terminant, vous allez voir Vincent sur scène de plus en plus, car après avoir pris une pause d'environ 1 an, il revient à la charge avec plusieurs numéros frappants et insolites, comme le numéro où il kick des pieuvres en chialant contre la bouffe dans les avions. Quoi? Oups, on vient de me dire dans mon télex que ce n'est pas vrai, c'est en fait Vincent en civil qui fait ça, et non Vincent sur scène.

Voici maintenant la fiche descriptive EXCLUSIVE à la Cave à Grenier!

Ressemblances : Avec ses expressions faciales, il est facile de voir des teints de Michel Courtemanche ou de Jim Carey dans ce que Vincent fait. Sinon, Vincent se rapproche d'un Jerry Seinfeld plus concret. Alors que Seinfeld pousse les situations de tous les jours à leur plus profond degré, Vincent rend ça concret à la surface et nous surprend avec des punchs instantanés.

Ne vous attendez pas à : Des détours. Vincent a lâché les costumes, les personnages et tout ça, donc ses numéros sont des feux roulants de gags qui vont à gauche et à droite sans avertir. Ne vous attendez pas non plus à de grands éditoriaux politiques ou sociaux. Le style de Vincent est plutôt situationnel et concret.Résultat : Des numéros sans interruption, avec un débit rapide. Mais malgré ce style, Vincent prend le temps d'établir une bonne relation avec la foule. Donc, un bon débit dans les gags, mais sans être pressé par le temps. Une bonne combinaison.

Sujets : Comme il se lance dans le stand-up, Vincent passe d'un sujet à l'autre, donc je ne peux pas tous les énumérer! Mais, dans le passé, je l'ai vu faire des numéros réussis sur les voyages astraux (et non pas Astro comme le robot, comme il dirait, ni comme la vieille van), sur les films pornos et sur les premières fois.

Points forts : Vincent est original avec les choses qui ne le sont pas. Il peut nous parler de Listerine pendant 5 minutes d'une façon créative et hors de l'ordinaire. C'est un bon talent, et il l'exploite. Ayant un diplôme comme auteur, les présences scéniques de Vincent sont secondées par une bonne habilité à écrire.

Autres faits intéressants : J'ai rencontré Vincent pour la première fois quand on faisait une audition pour l'École Nationale de l'Humour. On ne s'est pas revu ni parlé pendant 1 an, avant qu'on ne se croise dans un concours à la Queue Leu Leu dans le Vieux-Montréal. Depuis ce temps, on suit nos carrières respectives. Oups, c'est vrai, j'avais dit "intéressant"... désolé...

Voici maintenant mon interview avec Vincent Miron!

Q: Vincent, comment décrirais-tu le style d'humour que tu fais, mis à part le fait que c'est du stand-up?
Vincent Miron: C’est de l’humour de petite souris! J’adore l’observation microscopique. Prendre des situations, des évènements et les analyser jusqu’à temps que ça me fasse rire! Quand je pleure, je change de sujet.

Q: Tu as fait de la scène, de la mise en scène, de la production et de la conception, en plus d’être diplômé en écriture humoristique. Quelle est ta partie favorite dans tout ça?
Vincent Miron: LA SCÈNE! (La conception, la production, l’écriture et la mise en scène aussi. Ils sont très collés.) Les meilleurs moments, c’est quand je teste le matériel qui me fait rire, et constate que ça fait rire tout le monde après. C’est très stimulant. Encore une fois, j’analyse mes prestations afin d’améliorer ledit matériel. (C’est la première fois que le mot « matériel » est utilisé aussi souvent, sans son acolyte … « pornographique »)

Q: Tu as pris une pause de la scène d'environ 1 an. Pourquoi avoir pris cette pause?
Vincent Miron: J’étais tanné des groupies! Nah! C’est un mensonge. Haha! Je venais de terminer l’école en Écriture et je me cherchais un but dans la vie. C’est pourquoi j’ai bifurqué en Écriture et Mise en scène pendant quelques mois. Une remise en question m’a replongé en centre de moi-même (drôle de cadeau de Noël) et m’a poussé à réaliser mon rêve, c’est-à-dire conquérir la scène!

Q: Qu'est-ce qui t'a ramené à la scène?
Vincent Miron: Je viens te le dire! Haha! Pour vrai, pendant ma remise en question, j’ai dévoré ma vidéothèque de DVD d’humour américain. Ces gars-là sont tout simplement géniaux, voire prodigieux! Ils m’inspirent énormément au niveau spirituel. Je pense que j’étais un Stand-Up Américain dans une autre vie. (Au nombre de fois que j’ai dit ça « dans une autre vie », je devais pas avoir beaucoup de temps libres dans cette vie-là!)

Q: Quel est le show le plus mémorable auquel tu as participé, peu importe ton rôle?
Vincent Miron: Il y en a plusieurs! C’est pas facile comme question! Laisse-moi 12 secondes pour y penser. (…) Le spectacle « Un an des komik », parce que ce fut un projet de grande envergure. Là, tous mes rôles étaient en fonction. De producteur à auteur… Ce fut un bel accomplissement. On s’en souvient encore…n’est-ce pas, à la maison?

Q: Toi qui est un maniaque d'humour, peux-tu nous faire ton Top 5 d'humoristes préférés?
Vincent Miron: Dane Cook! Jerry Seinfeld, Chris Rock, Robin Williams, Harland Williams, Patrick Huard, Jean-Marc Parent, Louis-José Houde, Stéphane Poirier. (C’est ceux qui me sont venus en tête sur le coup, y’en a plus que 5, mais t’avais pas spécifié.)

Q: Tu es un fervent amateur d'humour américain. Vas-tu tenter de percer en anglais et/ou aux États-Unis un jour?
Vincent Miron: Honnêtement, c’est un rêve. C’est un Fantasme! (Avec un grand F) C’est sûr que j’adorerais ça. Mais tout comme pour la sexualité, ne faut-il pas se garder des fantasmes non réalisés? (Ma tête vient de me dire ‘Non’. Ça va bien!)

Q: En terminant, un mot de la fin?
Vincent Miron: C’est jamais facile de dire le mot de la fin. En même temps, il faut faire attention, c’est LE dernier mot que tout le monde dans l’Univers va se rappeler. Tu comprends ce que je veux dire? Je pourrais écrire ‘vincentmiron.com’, mais là, tout ce que ça ferait, c’est inciter les gens à aller sur mon site web. (Entre toi et moi, ça serait déjà ça.) Je pourrais écrire ‘à la prochaine’, mais là, tu devrais me faire une autre entrevue dans le futur. Donc…

À très bientôt … internaute en délire! (On verra jamais ça, des internautes en délire) ;)

Maintenant, vous connaissez Vincent Miron, et je vous garantis que vous ne voudrez pas le manquer. Vous pouvez aller prendre connaissance de ses dates de spectacles sur www.vincentmiron.com!


Étienne Dano
www.etiennedano.com

Si vous n'avez pas encore vu Étienne Dano sur scène, c'est que vous ne sortez pas beaucoup dans les soirées d'humour! Étienne foule toutes les planches qu'il peut trouver. Il a animé quelques soirées au bar la Queue Leu Leu de Montréal et maintenant, il anime ses propres soirées d'humour chaque mardi au Pub St-Ciboire, sur St-Denis au centre-ville de Montréal!

Étienne est un adepte d'actualité, et il s'en donne à coeur joie avec les pages du
Journal de Montréal ou encore les bulletins de nouvelles. Cela fait partie intégrante de ses animations chaque mardi. Il aime bien utiliser la poésie pour faire rire, un art qui semblait disparaître.

Plus ça va, plus on peut voir Monsieur Dano faire des personnages. Que ce soit un soldat américain, un pompiste ou un rapper, Étienne sort de l'ordinaire et nous présente constamment quelque chose de nouveau. Une vraie machine à écrire!

Avec lui, on ne sait jamais à quoi s'attendre. Il a prouvé qu'il était capable d'exploiter efficacement le stand-up, les anecdotes, les personnages, les chansons, la
poésie, et même la danse! Je vous le jure, s’il faisait à manger, je l'épouserais!

Chose certaine, c'est que peu importe ce qu'il nous envoie sur scène, on va rire. Il peut rester debout sans rien faire, et on va rire. Et même s’il remonte son zipper, on va rire encore.

Voici maintenant sa fiche descriptive EXCLUSIVE à la Cave à Grenier!

Ressemblances : Un François Léveillé moderne, plus contemporain. François Léveillé touchait à tous les aspects de l'humour, incluant l'animation de galas. Étienne Dano est du même moule. Au lieu de chanter avec un piano, Dano va rapper ou jouer de la guitare. Son style de gag ressemble un peu à Sylvain Larocque, Laurent Paquin et François Morency.

Ne vous attendez pas à : Prévoir ce qu'il va faire. Je l'ai vu très souvent en show, et non seulement il me surprend constamment, je ne me lasse jamais de son matériel classique. Ne vous attendez pas, par contre, à voir de l'humour vulgaire et cru, ni beaucoup d'absurde.
 
Résultat : Ça donne des numéros créatifs, songés et actuels. Même s’il est un excellent animateur, il sort du moule pour être humoriste aussi. Il n'est donc pas un animateur qui tente de prolonger son talent en humour. Il fait les deux efficacement.

Sujets : L'actualité principalement. Sinon, la guerre en Irak, ainsi que les Américains sont deux sujets qui reviennent dans plusieurs de ses numéros. Aussi, il parle souvent du rap, des émissions de télévision et des arcades. Mais, il touche à tout, donc je ne peux pas le limiter à quelques sujets.

Points forts : L'originalité est au rendez-vous! Aussi, ce que j'ai remarqué, c'est que même si Étienne rate un gag ou si ça ne rie pas comme il espérait, ce qui n'arrive pas souvent, il va battre le gag et nous l'imposer jusqu’à ce qu'on rit. C'est un talent rare et ça donne comme résultat qu'on rie, peu importe la blague.

Autres faits intéressants : Il a commencé en humour en duo avec Jarrod (du duo Ben et Jarrod) en faisant un numéro où les deux incarnaient Mario et Luigi. Il prend de plus en plus de place dans le monde de l'humour à Montréal, une place qu'il mérite amplement avec son travail acharné, son attitude positive envers tout le
monde, et sa production intense.

Voici maintenant ses réponses à mes questions!


Q: Étienne, tu animes à chaque semaine ta soirée d'humour au Pub St-Ciboire. Où prends-tu ta discipline pour écrire du nouveau matériel chaque semaine?
Étienne Dano: Eh ben mon cher Francis, je t’avouerais que c’est pas toujours évident, il arrive des semaines où j’ai moins d’inspiration que d’autres. Mais ma plus grande motivation est que j’ai peur qu’un soir, tu reviennes nous voir, et que tu ré-entendes un gag !

Q: T'as commencé en humour dans un duo avec Jarrod où tu incarnais Luigi, et maintenant tu animes au St-Ciboire chaque semaine. Peux-tu nous expliquer ton cheminement?
Étienne Dano:
Il a fallu que je traverse plusieurs Warp-Zone !

Q: Comment décrirais-tu ton humour?
Étienne Dano: Parfois « sloppy joe », parfois « frappeur désigné », parfois interactif… un heureux mélange !

Q: Tu fais constamment des nouveaux numéros. Quel est ton propre numéro favori dans tout ce que as fait?
Étienne Dano: J’en ai pas vraiment en particuliers, mais je me rappelle de prestations favorites, comme au Cabaret du Plateau en 2003, avec le numéro d’un soldat qui revenait d’Irak, un poème sur les Caisses Pop de Rimouski en 2005 (un one hit wonder), et celui de mon pompiste en 2006… à suivre !

Q: Tu vois plusieurs humoristes à chaque semaine, des humoristes de la relève. Plusieurs habitués vont aussi performer sur ta scène. Fais-nous donc un Top 5 des humoristes de la relève que tu préfères!
Étienne Dano: Je ne te ferai pas un Top 5 de mes préférés… mais sans qu’il n’y ait d’ordre, voici mes découvertes « Coup de cœur » depuis le début de 2006 : Les Satiriques, Mathieu Séguin, Jonathan Chee-Choo (Oups, lui c’est pour mon pool).

Q: Et maintenant, tant qu'à être là, un Top 5 de tes humoristes favoris, connus ou pas, américains, québécois, français, n'importe qui, peu importe.
Étienne Dano: 5- Fallu, 4- Pierre Palmade, 3- Adam Sandler, 2- Gilles Proulx, 1- Homer Simpson.

Q: En ce qui concerne la relève, comme tu en vois beaucoup, est-ce que tu peux dire que l'humour au Québec s'en va dans la bonne direction avec la relève? Est-ce qu’on va être correct en tant que spectateurs ?
Étienne Dano: J’espère qu’elle s’en va dans la bonne direction, et j’en suis encore plus convaincu quand je visite des sites comme le vôtre !

Q: Un mot de la fin?
Étienne Dano: Ail.