J’avais de grosses attentes pour le spectacle d’humour de l’année du Gala de l’ADISQ 2007. Je n’avais d’ailleurs entendu que de bons commentaires… Je comptais les jours avant la date fatidique.  

C’est donc le 12 janvier 2008 que j’ai pris la direction du Centre culturel de Belœil, où avais lieu le spectacle. Malheureusement pour ma copine et moi, nous étions assis dans la 5e rangée, du côté jardin… Normalement, nous aurions dû voir parfaitement bien. Je dis bien « normalement »…. Mais un spectacle des Chick’n Swell est tout sauf normal, et l’aménagement de la scène a fait en sorte que nous avons vu la moitié des vidéo, ce qui était plutôt frustrant, je dois l’avouer. Nous avons joué de chance lorsqu’un couple un peu plus loin a décidé de quitter, sans doute perdu dans toute cette absurdité… C’est à partir de ce moment que nous avons pu  les apprécier à leur juste valeur…. Malgré que j’aie trouvé quelques numéros des plus ordinaires, parce qu’ils donnaient davantage l’impression de boucher des trous, d’autres, par contre, peuvent être qualifiés de pur bijoux. J’aurais d’ailleurs pris plus de ces numéros bien pensés où les effets visuels et les vidéos se succédaient dans un ordre parfait. Ne vous attendez pas, non plus, à un spectacle avec des effets spéciaux à couper le souffle, puisque tout est réalisé avec un budget dit limité. De toute façon, c’est là que réside tout le charme des Chick’n Swell.

Un excellent divertissement pour public averti, certaines scènes pouvant ne pas convenir à un public qui ne serait prêt à suivre 3 personnages qui vont dans des coins reculés de l’absurde…

Je dis donc qu’il s’agit d’un très bon spectacle que j’aurais sûrement apprécié d’avantage si je n’avais pas été malchanceux quant à la distribution   des places et si je n’étais pas parti avec des attentes aussi élevées.

Ma note : 7.689/10
Note du public 9/10                              

Par Alex Demers, publiée le 22 janvier 2008