À la demande des “Bothum Girls”, mais surtout parce que j’avais le goût de voir un bon show d’humour, j’ai assisté au Showcase que nous présentait l’humoriste Dany Drouin dimanche le 7 octobre au Pub Jacques-Cartier. Produit par Production JEC, la soirée était animée par Mathieu Cyr. Les humoristes Patrice Beauchesne et Louis Courchesne étaient également au menu de cette soirée, en guise de première partie.

J’ai déjà fait ce commentaire sur Mathieu Cyr, mais je le réitère : il s’améliore à chaque fois que je le vois sur scène. Et, en tant qu’animateur, il a vraiment bien mené la soirée. Il a une bonne présence sur scène et sait faire embarquer le public, deux qualités nécessaires pour un animateur. Ses gags étaient variés, et les punch bien livrés. Une excellente performance. D’ailleurs, Mathieu Cyr présentera lui aussi son show, les 23 et 24 novembre prochains au Monument National. Un show que je vous recommande, s’il est aussi bon que ce qu’il nous a démontré dimanche.
 

Louis Courchesne, que je voyais « officiellement » sur scène pour la première fois, m’a surpris. On me le décrivait comme étant un brin absurde, mais son numéro « Je m’en vais au marché, je mets dans mon p’tit panier… », était vraiment bon. Un excellent flash de sa part. On pourrait pratiquement dire qu’il s’agit là d’une analyse humoristique de nos épiceries et habitudes alimentaires. J’ai vraiment aimé, et mes invités aussi.
 

Patrice Beauchesne nous a pour sa part présenté son one-man-show en version compressé. Un numéro de 10 minutes extrêmement original, et surtout, bien fait. Le concept est génial et est bien exploité. C’était la deuxième fois que je le voyais, et je l’ai tout autant savouré que la première fois. Absurde mais drôle, vraiment drôle. Patrice est vraiment dans son élément, et il n’a surtout pas peur du ridicule.
 

Après un bref entracte, ce fut au tour de la star de la soirée de prendre la scène. Dany nous a surpris en début de spectacle avec quelques gags crus, qui ne lui ressemblent pas. Il le livre d’ailleurs de cette façon, ce qui est encore plus drôle. Mais ces gags étaient tout aussi crus qu’excellents. Par la suite, Dany nous a confié ses états d’âme à propos de ses couilles. J’adore ce numéro. Sans être spectaculaire et drôle à en pleurer, je le trouve extrêmement bien pensé. Du moins, c’est mon avis. Je n’ai pas besoin de rire aux éclats pour apprécier un numéro humoristique. Les amateurs de gros punch ont peut-être moins apprécié.
 

Par la suite, Dany a enchaîné avec sa spécialité : le 4ième mur. Un peu comme le font beaucoup d’humoristes Français, le 4ième mur est cette façon d’interagir avec des personnes invisibles. L’expérience théâtrale de Dany fait en sorte qu’il est très à l’aise avec ce style. Que ce soit dans un souper avec la famille à sa blonde, en tueur à gage vraiment accommodant, ou en petit gars qui fait une reprise d’examen, il nous fait vraiment croire aux situations. On peut rapidement voir la mise en scène, ce qui est très important pour que le spectateur ne perde pas le fil.
 

J’attendais avec impatience son numéro du tueur à gage. Un problème technique a malheureusement un peu précipité la fin du numéro, mais je n’ai pas été déçu le moindrement. Sauf un petit détail : je crois que ce numéro a un potentiel immense et pourrait être beaucoup plus long.

Dans l’ensemble, ce fut une excellente prestation de Dany Drouin. Certains problèmes de cues ont peut-être un peu bousillé certains enchaînements et fait perdre le rythme au spectacle, mais dans l’ensemble, on voit que le matériel est bon et que l’humoriste est confortable. Pour ce qui est du type d’humour, certains ont peut-être moins aimé le style 4ième mur, mais il s’agit là de goûts personnels. Ce type d’humour est moins « punché », mais selon moi, ce sont l’ambiance et les références des différents sketchs qui en font tout le charme. Et dans ce style, Dany Drouin est efficace. Il prouve qu’il y a plus d’une façon de divertir et faire rire le public.

J’ai donc passé une excellente soirée, et mes 2 invités ont également fortement apprécié le spectacle offert.

 

par Jérôme Constantin
Publiée le 1er novembre 2007

 



Showcase de Dany Drouin