Dès l'âge de 13 ans, Stéphane Rousseau suit les traces de ceux qu'il admire, les stand up comics américains, et conséquemment, se forme à la dure école des clubs et des cabarets québécois. Au fil des années, il devient un animateur de radio très prisé. Et puis, quand la passion de la scène le reprend en 1991, sa facilité à manier l'humour et ses talents de danseur, chanteur, musicien et dessinateur, lui permettent d'obtenir le Félix du Meilleur Spectacle d'Humour (1993), le Billet Double Platine (1994) et de vendre, en deux spectacles, 425 000 billets (1995). Les captations vidéo de ses deux spectacles sont Vidéo d'Or (1997).

Stéphane Rousseau se distingue particulièrement lors du spectacle du Jour de l'An 1999 que Céline Dion a donné à Montréal, devant 25 000 personnes, au Centre Bell. En 2000, son spectacle remporte les prix de « Meilleure performance scénique » et « Spectacle le plus populaire au Québec ». À l'automne 2001, Stéphane séjourne à Paris, où il occupe la scène du Bataclan pendant 45 soirs.

Depuis le temps qu'il rêvait de faire du cinéma, c'est en 2002 que ses désirs deviennent réalité, alors qu'il joue un des personnages principaux du film Les Dangereux. En juillet 2002 et 2003, à l'occasion des Galas Juste pour Rire, il coanime avec Franck Dubosq le Gala des Français, présenté par la suite sur France 2 par Laurent Ruquier. Un résultat très probant, des cotes d'écoute de plus de 6 millions de spectateurs.

À la même époque, Stéphane Rousseau décroche un des rôles principaux du désormais très célèbre et oscarisé film de Denys Arcand Les Invasions Barbares (Barbarian Invasions), la suite du Déclin de l'empire américain. La première mondiale a lieu en mai 2003, et avant même son apparition sur les écrans québécois, il est sélectionné par le jury dans le cadre du Festival de Cannes et s'y mérite, entre autres, le prix du « Meilleur scénario ». Stéphane participe par la suite aux Festivals du film de Toronto (où il remporte le prix Génie dans la catégorie « Meilleur acteur de soutien »), de New York et de Valladolid. Les Invasions «envahissent» les écrans français et font plus de 1 200 000 entrées en 5 semaines, pour ensuite s'installer en salles américaines et obtenir le succès qu'on leur connaît!

Depuis Chicago, la comédie musicale (où il a incarné le rôle principal dans la distribution de Paris), et entre Montréal et la Ville lumière, l'acteur/humoriste a préparé son tout nouveau spectacle qu'il a présenté un peu partout au Québec de mai à octobre 2005. Sa première mondiale a eu lieu à Montréal en juillet 2005, dans le cadre de la 23e édition du Festival Juste pour rire. Cet automne-là, après plus de 100 représentations, il s'est envolé pour la France afin d'y faire sa rentrée parisienne. Il a séjourné dans le vieux continent de novembre 2005 à avril 2006, et est revenu par la suite poursuivre sa visite des salles québécoises en mai.

Pour Stéphane Rousseau, l'homme aux multiples talents, la vie est un feu roulant qui, apparemment, n'est pas prêt de s'éteindre!


Source : Agence Juste pour Rire
Crédit Photo: Juste pour Rire