Steeve Diamond est natif de Saint-Barnabé Nord, en banlieue de Trois-Rivières. On pourrait facilement le décrire comme suit : Steeve a le physique de Roch Voisine, la voix de Luciano Pavarotti et l'allure de Jim Carey. Il a commencé sa carrière d'imitateur lorsqu'il était au secondaire, à l'occasion d'événements familiaux. Par la suite, Steeve Diamond a suivi des ateliers à l'École Nationale de l'Humour de Montréal.

À la suite d'un grand succès en 1991, Steeve décide de s'engager dans le showbizz en participant à des événements tels que des fêtes, des festivals et des expositions. L'année suivante, il participe au spectacle Bell Relève, dans le cadre du Festival Juste pour rire.

Entre 1993 et 1994, Steeve fait rire les auditeurs de CIGB, la station de radio de Trois-Rivières, à l'émission Les Pistons. Durant l'année 1994, Steeve Diamond fait la première partie de quelques personnalités, telles que Marie-Denise Pelletier, Lara Fabian et Patrick Huard, au Centre d'Arts de Shawinigan.

Afin d'améliorer son talent inné de chanteur, Steeve Diamond suit des cours de chants classiques sous la supervision de son professeur Colette Boky.

Steeve Diamond se fait remarquer par certaines personnes de l'industrie de l'humour après sa prestation lors d'un gala du Festival Juste pour rire, édition 1998. Cette même année, il est invité par Patrice L'Écuyer à la première émission de la saison de L'Écuyer. C'est une occasion en or pour lui de se faire connaître par le grand public québécois.

Dès ses débuts sur scène, la critique est unanime : Steeve Diamond est un imitateur-humoriste avec beaucoup de talent. Il est même voué à une carrière artistique prometteuse.

En 1999, Steeve Diamond a été en nomination pour le prix de Révélation de l'année au Gala de l'ADISQ. Lors du premier Gala des Olivier, cette même année, Steeve était en nomination dans la catégorie « Meilleure imitation » et « Meilleur show d'humour ».

En spectacle, il rend très bien ses imitations de Luciano Pavarotti, d'Andrea Bocelli, de Bruno Pelletier, de Roch Voisine et de Ginette Reno, pour n'en nommer que quelques-uns. Steeve Diamond ne fait pas que des imitations chantées, il nous le démontre en prenant une scène du film Les Boys ou en personnifiant, entre autres, Pierre Légaré ou Yvon Deschamps. Sur scène, il est accompagné de la choriste Stéphanie Frappier. Parmi ses scripteurs, on retrouve les humoristes François Léveillée et Peter MacLeod. C'est vraiment un spectacle à voir.

Steeve Diamond aimerait éventuellement se lancer dans une carrière de chanteur. Lors d'une entrevue, il a confié: « On me dit que ma voix n'aura pas atteint sa pleine maturité avant l'âge de 36 ou 37 ans mais, d'ici là, je compte bien travailler très fort en continuant à aspirer à une carrière sérieuse dans la chanson populaire classique. Sans prétendre être un deuxième Bocelli, je considère qu'il y a de la place dans ce créneau au Québec ».

Parlant déjà français, anglais et espagnol, Steeve aimerait bien parler italien. Il entend même suivre des cours de théâtre, dans le but de faire partie de la distribution d'une télésérie québécoise.

Source :
http://www.angelfire.com/stars/sdiamond/index.html