Cadet d’une famille de trois enfants, Rachid Badouri vit le jour le 16 octobre 1976, à Montréal. Issu de parents d’origine marocaine berbères, Rachid a vécu toute sa jeunesse à Laval.

Le talent d’humoriste de Rachid s’est manifesté dès son jeune âge. Un temps spécial était souvent consacré aux différents numéros qu’il préparait instinctivement en présence de sa famille. Imitations, blagues, allant même jusqu’à des spectacles de danse de son idole de l’époque : Michael Jackson. Tous étaient émerveillés par ce don inné, qui lui valut rapidement la popularité auprès de ses collègues de classe. À l’adolescence, son sens de l’humour s’est vu prendre d’autres proportions. Souvent hors de contrôle, Rachid prenait un vilain plaisir à faire rire ses camarades par des situations autant rocambolesques que choquantes pour ses victimes, mais qui réussissaient toujours à amener le sourire aux lèvres de celles-ci. Plus mature, c’est au Cégep Montmorency que Rachid exprima son talent au sein de l’équipe d’improvisation du cégep, ce qui lui permit d’acquérir d’énormes expériences de scène.

En février 1997, Rachid a eu l’occasion de partager son talent d’humoriste dans les airs, en acceptant de porter l’uniforme d’agent de bord pour la compagnie Air Transat, pour une durée de 5 ans. Ce n’est qu’en 1999, après avoir répondu à l’annonce d’une audition de spectacle d’humour, organisé par Juste pour rire, que Rachid monta son premier numéro. C’est avec un numéro portant sur l’immigration que le public a pu être témoin de son talent à reproduire différents accents ethniques. Il remporta le troisième prix du concours Craven A, ainsi qu’un stage à l’École National de l’Humour.

Ayant pris goût à la scène et au succès, Rachid se joignit en mars 2000 à un gérant, pour une période de 5 ans. Ainsi, il participa à différents événements artistiques tels que : le spectacle Les Divas, les Grandes Voix et une participation au Gala des Olivier (printemps 2000) où il fit un numéro spécial en compagnie de Michel Mpambara et Paul Buissonneault. Cette présence remarquée au Gala des Olivier lui a d’ailleurs permis d’être connu par quelques personnalités de l’industrie de l’humour, dont François Léveillé, qui l’invita à participer à deux éditions du festival du Grand rire de Québec.

En février 2005, son contrat de gérance touche à sa fin. Rachid prend sa carrière en main et s’inscrit à l’école Promédia afin de se perfectionner dans le domaine des communications. Déterminé, il réunit tout son matériel artistique sur un montage DVD, qu’il fait parvenir à de nombreuses stations de radio, de télévision, et maisons de productions. Seules les deux copies envoyées au groupe Rozon portèrent fruit. Effectivement, le visionnement du DVD suscita de nombreuses réactions au sein des dirigeants de Juste pour rire, qui lui offrirent de participer aux auditions, en vue des prochains Galas d’été 2005. Sa spectaculaire prestation aux auditions lui permit de présenter un numéro au Gala animé par Louis-José Houde.

Les critiques furent unanimes: après une prestation époustouflante suivie d’une ovation électrisante, s’en était assez pour que les médias le décrivent comme étant l’un des prochains phénomènes de l’humour au Québec. Récipiendaire du prix de la « Révélation » du Festival Juste pour rire 2005, ainsi que le prix « Découverte » de l’année du Gala des Olivier 2006, Rachid se prépare maintenant pour son premier one-man-show, qu’il présentera d’ici l’automne 2007.

Depuis, le public a pu découvrir Rachid grâce à plusieurs entrevues, telles que : La Presse, Le Journal de Montréal, Échos Vedette, Flash (TQS), Sucré Salé (TVA), Matin Express (SRC), Y’é trop de bonne heure (CKOI), 98.5 Cool FM, La Revanche des Nerdz (canal Z), 2 Filles le matin (TVA). Il a aussi eu le privilège de collaborer avec le célèbre humoriste français Pascal Légitimus lors de l’émission Le Grand Plateau, animée par Stéphane Bureau, et de participer au méga spectacle de Célébration 2006 présenté par Loto Québec sur les ondes de TVA.

Source: Rachid Badouri... Merci !
Crédit Photo: Juste pour Rire