Michel est le seul à pouvoir se vanter d'être originaire de deux régions: il est né à Chicoutimi et a vécu à Alma. Les étés de son enfance, il les passe chez son grand-père à écouter les histoires colorées de ce conteur fabuleux qui l'inspire et lui sert de véritable modèle; on comprend donc sa facilité à raconter des histoires!

Ses choix en début de carrière peuvent sembler contradictoires. Tout d'abord, il s'engage dans les Forces Armées, puis il devient agent de collection. Parce qu'il a le verbe teinté, on l'embauche comme directeur de crédit dans une Caisse Populaire. Finalement, il découvre l’improvisation en 1982 : une révélation! Un humoriste, conteur, porte-parole, acteur et animateur était né!

Le 7 juillet 1983, Michel participe au Festirame d'Alma; c'est à ce moment précis que naît Roland Hi!Ha! Tremblay, qui remporte un vif succès lors des multiples représentations de son spectacle à travers la province. Puis, il est invité à l'émission Casse-tête à Télé-Métropole et en devient le coanimateur pour les saisons 1987-88. En mars 1989, Michel partage pour la première fois la scène avec Roland Hi! Ha! dans son premier one-man-show intitulé En spectacle avec Michel Barrette, qui connaît un succès retentissant. Pour Noël 1988, il lance son premier album, Le temps d'une dinde, qui devient LE succès du temps des Fêtes, comme en témoignent les 92 000 copies vendues.

En 1991, tout se bouscule: pendant qu'il tourne le film La Postière à St-Narcisse, il enregistre Scoop à Montréal, il joue Parent-Barrette sur la scène du Vieux-Clocher de Magog, promène Hi !Ha ! dans des congrès en province, et anime une chronique automobile originale au Francoeur Show à CKOI.

En 1992, tandis qu'on découvre un côté un peu plus dramatique de Michel sous les traits de Vandal dans Scoop, Stock Film International lui propose de jouer le père de Mitsou dans le film Coyote. Depuis, Michel a participé à de nombreux films et téléséries : Les Boys, Mourir d'amour, Les grands procès, 10-07, Paparazzi. En juillet 1996, le déluge du Saguenay l'amène à animer le plus gros spectacle d'entraide jamais vu au Québec!

En 1997, lors de la présentation de son deuxième spectacle, 100% Barrette, il est victime d'un accident qui le contraint à ralentir ses activités professionnelles pendant quelques mois. Bien rétabli, Michel participe au Bye Bye de fin d’année. Entre ses tournages et ses spectacles, Michel ne chôme pas; il anime pour la saison 1998-1999, Planète en folie, diffusée à TVA.

Par la suite, André Dubois, s’inspirant de la passion de Michel pour les voitures, lui propose de lui écrire une comédie de situation sur mesure dans laquelle il tient le rôle principal. Il s'agit de KM/h, diffusée à l’antenne de TVA, émission qui remporte un immense succès dès la première saison.

Pendant la saison 1999-2000, il anime avec Gildor Roy, l'émission du matin, C't'encore drôle, sur les ondes de CKMF 94,3. De plus, à l'été 2000, il coanime avec Jacques Duval la série Prenez le volant, à l’antenne de TVA. À l'hiver 2000, Michel présente son spectacle Quelques excès, et six mois plus tard, 50 000 billets sont déjà vendus!

En 2004, Michel poursuit les enregistrements de KM/h pour une huitième année consécutive, émission qui continue de fracasser des cotes d’écoute. Il se concentre sur l’écriture de deux films, projets qu’il chérit depuis fort longtemps, et prépare également un spectacle soulignant ses vingt ans de carrière artistique intitulé Je me souviens, qu’il présentera à travers le Québec en 2003-2004. Michel carbure à la passion ; l’intensité avec laquelle il mord dans la vie fait de lui un être extrêmement apprécié du grand public.

Source : TVA
Crédit Photo: Juste pour Rire