Chaque personne a, dans sa classe, au primaire, au secondaire ou au cégep, quelqu'un qui dérange sans cesse le reste de la classe en faisant le comique. Dans son cas, c'était lui. Les élèves étaient contents à chaque début d'année d'apprendre que Mathieu était dans leur classe. Il a donc commencé à faire rire les gens comme ça, tout simplement. C'est à sa première année de cégep qu'il s'est fait voir pour la première fois sur scène, grâce au concours Cégeps en spectacle. C'est son frère et un autre de ses amis que l'avaient poussé à s'inscrire à ce concours. Il a bien fait de suivre leur conseil, puisqu'il a découvert sa vraie passion, en plus de terminer deuxième cette année-là. Il a même gagné devant Marie-Élaine Thibert (un petit clin d'œil, en passant).

Suite à Cégeps en spectacle, il écrit pendant 1 an, avant de remonter sur les planches, soit l'année suivante, encore à ce même concours. C'est après cela qu'il a vraiment pris goût, et il fait des spectacles dans plusieurs bars. Il en a fait tout l'été en 2002, mais il devait payer pour y aller ! C'est dans ces bars que Yves Gariépy l'a remarqué. Alors, ils ont ensuite commencé à faire des spectacles ensemble, avec d'autres humoristes.

En 2003, il a fait plusieurs spectacles corporatifs et dans les bars. Il a entre autres fait la première partie de Mike Ward au Box Office de Drummondville.

En 2004, il s'inscrit à des cours du soir en atelier d'écriture, à l'École Nationale de l'Humour. Selon Mathieu, cela l'a beaucoup aidé pour améliorer ses textes, mais aussi sa vitesse d'écriture.

En février 2004, il est invité à faire un spectacle au Carnaval Chimo de Dubreuilville, en Ontario. S’ensuit plusieurs spectacles au calendrier de Mathieu.

Depuis ses débuts, il a environ 50 à 60 spectacles à son actif, et il a partagé les scènes avec des noms comme Stéphane Bélanger, Julien Tremblay, Pascal Babin et plusieurs autres. Il s'est produit dans plusieurs bars, tel le Lucky Luke, le Comedy Zone, Chez Maurice, le Cactus, le Double Deuce, l'Authentique, et autres, en plus des spectacles corporatifs, festivals, partys d'employés, et des écoles.

Mathieu dit: « Faire rire est pour moi une passion, et j'aimerais en faire mon métier. Donc, je vais continuer de foncer, car monter sur scène et divertir les gens est une drogue dont j'ai besoin. Je suis un vrai junkie de l'humour, et ce que je mets dans ma seringue, ce sont vos rires. »

Source : Site Officiel