Âgé d’à peine 14 ans, Marc Dupré avait déjà fait de l’imitation sa véritable passion… au grand dam de ses professeurs, ses premières cibles, avec qui il faisait flèche de tout bois! À cette époque, il prenait aussi plaisir à habiter la voix de son idole, Michael Jackson. Cet art de l’imitation, Marc Dupré le peaufinait soir après soir après l’école, au lieu d’aller jouer avec ses camarades de classe, ce qui l’a amené à imiter à la perfection une trentaine de personnalités de la radio et de la télévision.

Au début de la vingtaine, il fait une petite prestation à l’occasion d’une soirée privée donnée en l’honneur de René et Nathalie Simard. Le flair infaillible de Guy Cloutier le remarque et, dès lors, le parachute à la populaire émission Les étoiles du Capitole. Par la suite, les événements se précipitent : participation à l’émission Sonia Benezra, signature d’un contrat avec Les Productions Rozon et… première partie des spectacles de la tournée québécoise de Céline Dion! C’est l’euphorie! Ils sont plusieurs milliers à l’ovationner, debout au Théâtre du Forum de Montréal, de même qu’au Colisée de Québec. Il réédite cet exploit par la suite, à plus petite échelle, en première partie des spectacles de Mario Pelchat et Patricia Kaas.

Fort de ses retentissants succès, il assure à nouveau, à l’automne 1995, la première partie des concerts de Céline, bourlinguant à sa suite en France, en Suisse et en Belgique. Mais c’est réellement avec la présentation de son premier one-man-show que l’imitateur aux 1001 voix a pris son envol, avec des critiques unanimement positives et un public qui en redemandait… à un point tel que plus de 175 000 personnes se sont déplacées pour y assister!

Un succès qui a trouvé écho au Gala de l’ADISQ, tandis que Marc Dupré s’est retrouvé en nomination à pas moins de quatre reprises, dans les catégories " Révélation de l’année ", " Spectacle d’humour de l’année ", " Metteur en scène de l’année " et " Sonorisation de l’année ".

Durant les étés 1996 et 1997, il agit en tant que maître d’œuvre des spectacles de clôture du Festival Juste pour rire. Au cours de ce dernier événement, on retrouvait sur une même scène Luck Mervil, Offenbach, Éric Lapointe, Marjo, Sylvain Cossette, et un chœur d’une trentaine de chanteurs! Tout simplement grandiose!

C’est ensuite, avec la complicité de Jean-Pierre Plante aux textes, d’Isabelle Delage aux chorégraphies, et de l’ex-Bizarroïde Guy Lévesque à la mise en scène, que Marc Dupré conçoit son deuxième one-man-show, judicieusement baptisé Copie conforme et qui se situe, selon ses propres dires, " quelque part entre le spectacle musical, le spectacle d’humour et le party ". Entouré sur scène par deux musiciens et deux chanteurs-choristes, l’humoriste partage tout en chansons les nombreux souvenirs qu’il revisite. Ce spectacle a connu encore plus de succès que le précédent, un peu partout au Québec… trois années durant!

Aujourd’hui, Marc Dupré a envie de passer à autre chose. Un troisième spectacle intitulé MD3 a été mis sur pied, trois petites lettres pour désigner un grand spectacle. C’est entouré d’une formidable équipe, composée entre autres de Josée Fortier à la mise en scène, du scripteur Louis-Philippe Rivard, qui a écrit la majorité des textes, et d’Yves Aucoin à l’éclairage, que l’imitateur a créé ce nouveau spectacle.

Source : Management Encore