Léo, connu aussi de certains sous le nom de Dominick Léonard est un humoriste multidisciplinaire qui possède plusieurs cordes à son arc. Actif dans le métier depuis une quinzaine d’années, il agit à ses débuts principalement à titre d’amuseur public, où il combine les différentes disciplines que sont la jonglerie, le monocycle, les échasses et la magie… À ce titre, il a participé à plus d’une centaine d’événements, galas, festivals, fonctions privées, etc. Également très doué pour l’improvisation, il se démarque dans plusieurs tournois provinciaux, accumulant les honneurs individuels. Il est encore aujourd’hui, et ce, depuis trois ans, joueur assidu pour la ligue d’improvisation CIA, qui se produit au Petit Campus de Montréal. Aussi, le côté spontané de sa personnalité, son sens de la répartie et sa vivacité d’esprit font de lui un excellent animateur. En 2000, la compagnie Fido sollicite ses services afin de concevoir des messages humoristiques destinés à leurs employés.

En 2002, alors qu’il est engagé comme amuseur public, Léo est remarqué par l’organisation du Grand rire Bleue. Cette dernière lui propose de se joindre à une équipe de quatre autres artistes pour participer au spectacle Le gala des découvertes, qui se produit pendant plus d’un an dans plusieurs salles de spectacles majeures du Québec.

En 2003, à l’occasion d’un numéro télédiffusé dans le cadre d’un gala du Festival Grand rire Bleue de Québec, il se démarque avec son excellent numéro de jonglerie avec des pommes. Télédiffusée à plusieurs reprises, cette prestation reçoit un vibrant accueil de la part du public et de la critique. Dans l’édition du 7 juin 2003, Pierre O. Nadeau, du Journal de Québec, écrit d’ailleurs à ce sujet : « Une des belles surprises de la soirée aura été le jeune inconnu, Dominick Léonard, qui a impressionné la foule en jonglant
joyeusement avec trois pommes… qu’il croquait simultanément à
pleines dents. »

Peu à peu, Léo découvre sa véritable vocation d’humoriste. Sans délaisser le côté performance, il concentre son talent à l’écriture de monologues humoristiques. En 2003, Sogestalt télévision lui demande d’écrire un numéro sur mesure pour le spectacle Humour mental, animé par François Massicotte et présenté au Centre Bell. La même année, Sogestalt récidive en lui demandant le même exercice, mais cette fois-ci dans le cadre du Show OLO, présenté au Monument National. Ces deux prestations prouvent hors de tout doute que Léo possède ce talent inné qui caractérise les grands noms de l’humour... Actuellement, Léo partage son temps entre l’écriture de son premier spectacle solo et ses différents engagements. Dans ses spectacles, il aborde des thèmes qui sont au coeur des préoccupations sociales du moment. Toujours avec humour, finesse et intelligence, il parle de ce qui le touche et le concerne, se laissant guider par l’air du temps, les deux pieds ancrés dans la vie, la vraie vie quoi ! Ressources artistiques.

Source: Agence Timing