Bienvenue à l’émission Personne n’en parle! Notre invité aujourd’hui, personne ne le connaît, on l’a rarement vu, et seulement quelques fidèles l’ont déjà lu. Directeur chez Bureau En Gros et auteur humoristique dans ses temps libres, allons au cœur de l’auteur de salon!

À quand remonte cette belle relation avec l’humour?

Comme plusieurs autres, je suis tombé en amour avec la mascotte de Juste Pour Rire, Victor. Je devais avoir 6 ou 7 ans, et je me suis reconnu en lui. Non pas que j’avais le teint vert, mais par sa détresse. Le cri de la détresse, hymne si connu au Québec: « MAMAN, C’EST FINIIIII ». Il avait compris ce que je ressentais lorsque le gala se terminait à la télévision.

Très touchant. Mais depuis quand le processus créatif a-t-il débuté pour toi?

Il y a 5 ou 6 ans, un humoriste m’a vraiment donné la piqûre. Un certain Louis-José Houde. Ses propos, son style, la manière dont il remarque tout ce qui l’entoure. Je me suis reconnu en lui. On peut donc dire que j’ai été inspiré par Victor et Louis-José.

Est-ce que le fait que Louis-José Houde et toi avez le même âge, et avez vécu votre enfance dans la même ville a fait en sorte que le modèle était d’autant plus fort?

Ses références m’interpellent directement. Parfois, j’ai l’impression qu’il me donne un show juste à moi.

Et depuis quand l’écriture plus concrètement?

Début 2005. Au mois de mars 2005, je débute une série de commentaires humoristiques quotidiens selon les grands titres des journaux. Publiés sur mon blog jayrire.blogspot.com, c’est là que j’ai commencé à me faire remarquer par certaines personnes du milieu de l’humour. À l’automne 2005, j’embarque dans l’aventure du Bothum, où j’y écris des chroniques mensuelles. J’ai collaboré avec quelques humoristes de la relève depuis. Après avoir abandonné les revues de presse pendant quelques temps, j’ai repris le tout sur le site du Bothum depuis le début de 2008. Voilà qui devient tranquillement mon trademark, bien que je préfère l’humour stand-up.

Est-ce qu’il y a un fait marquant dans ta carrière de pseudo-auteur dont personne ne parle?

Festival Juste Pour Rire 2006!!! Gala de Laurent Paquin!!! François Léveillée dans son personnage de directeur d’école!!! Un gag, un seul dans tout son numéro. Mais c’est le mien. Je n’ai jamais été fou de même dans mon salon! Ce fut une courte collaboration avec François Léveillée, mais je sais maintenant que je peux mourir en paix, j’aurai au moins eu un de mes gags à Juste Pour Rire!!!

Des projets à venir?

Transposer mes revues de presse de l’écrit à la scène, continuer de collaborer avec les humoristes de la relève et aller faire mon épicerie.

Le meilleur moyen de te rejoindre?

En me faisant suivre, ou par e-mail : e_more_j@videotron.ca. Vous pouvez également venir me faire une petite jasette dans les diverses soirées d’humour auxquelles j’assiste.

Un mot de la fin?

« Si c’est d’être langue sale que de dire la vérité, si cru soit-elle, et bien je suis un crotté!!!».

Participation au Concours de la relève de l’humour 2007 – Volet Scripteur

Pour lire le texte, cliquez ici

 

Participation au Concours de la relève de l’humour 2008 – Volet Scripteur

Pour lire le texte, cliquez ici